En constituant un groupement de coopération sanitaire, les six établissements souhaitent assurer la pérennité de leurs actions communes et fournir aux tiers une meilleure lisibilité en conférant au groupement une identité propre.

Le groupement doit favoriser :
  • la collaboration des établissements en matière de formation, d’enseignement et la mise en œuvre de formations communes,
  • la mobilité des praticiens,
  • la réalisation et l’émergence de programmes de recherche communs,
  • la réalisation des missions de la Délégation interrégionale à la recherche clinique (DIRC), créée en 2005 et devenue le Groupement interrégional de recherche clinique et d'innovation (GIRCI) en 2012,
  • et la mise en oeuvre d’activités médicales innovantes, nécessitant une mutualisation des investissements et des compétences.