De la constitution du groupement à 2011 :

  • Le GCS Grand Est a participé aux réunions du comité d’orientation du SIOS 1 en juillet 2008 et avril 2009 ainsi qu'aux réunions du comité d'orientation du SIOS 2 depuis septembre 2011.
  • Un directeur général et un président de CME participent au nom du GCS aux groupes experts du SIOS 2.
  • Une enquête sur l’innovation a été réalisée et présentée afin de proposer une véritable stratégie de développement de l’innovation médicale dans l’interrégion.
  • Le suivi de la production scientifique de l’interrégion grâce au logiciel SIGAPS utilisé dans tous les CHR et U permettra de valoriser les collaborations existantes et d’en susciter de nouvelles.
  • Une concertation sur les appels à projets pour les Centres Nationaux de Référence et les centres de compétences permettra un maillage du territoire interrégional harmonieux en identifiant les compétences et en organisant un travail en réseau autour des maladies rares.
  • La mise en place d’un réseau ALZHEIMER, coordonné par Reims, avec un référent désigné dans chaque établissement facilitera la mise en place du plan Alzheimer et permettra le développement de la recherche et de la formation.
  • Le développement des activités du GIRCI, l’implication de la commission scientifique interrégionale pour la gestion du Programme Hospitalier de Recherche Clinique et les recherches à promotion institutionnelle, l’installation d’un centre interrégional de Gestion des essais industriels sur les produits de santé, favorisent le dynamisme de la recherche clinique et les relations avec les Universités, les EPST et les industriels de santé.
L’année 2012 a été marquée par la transformation des DIRC en GIRCI, des avenants à la convention constitutive et au règlement intérieur ont été élaborés pour cela et ont été validés par la DGOS, conformément à la circulaire DGOS/PF4/2011/329 du 29 juillet 2011Le PHRC interrégional a permis la sélection de 12 projets sur 24 déposés et pour un montant de 2 000 000 euros. Un certain nombre d’actions structurantes ont été entreprises :
  • Un appel à projets pour les jeunes investigateurs a permis le financement de 19 projets de recherche clinique,
  • Un appel à projets "structuration de la recherche dans les établissements non CHU" a permis de financer des cellules d'accompagnement à la recherche dans trois établissements: le CLCC Paul Strauss d’Alsace, le CH de Mulhouse et le CH de Belfort-Montbéliard,
  • Une bourse "année recherche clinique" a été financée dans chaque région pour permettre à un interne de conduire un projet de recherche clinique sur une année,
  • Un budget de 38 400 euros a été consacré au déploiement d’un formation par @learning pour les investigateurs.
De nombreuses actions de formations et information à destination des investigateurs et personnels de la recherche ont été mises en place en 2012 : formations à la rédaction de protocoles de recherche, 3ème journée nationale des innovations hospitalières, journée interrégionale "Les aspects pratiques d'une étude clinique : de sa mise en place à sa valorisation". Par ailleurs, chaque établissement s’est vu confier une mission au titre du GIRCI financée à hauteur de 70 000 euros chacune. Enfin, de nouveaux établissements de l’inter région ont fait leur entrée dans le GIRCI : le CLCC de Bourgogne est intégré au GIRCI,  comme établissement siège de DRCI, et son directeur général invité aux assemblées du GCS, l'institut de cancérologie de Lorraine est associé. Un travail de rapprochement avec le cancéropôle dont le périmètre géographique est le même est formalisé par voie conventionnelle. Le directeur scientifique du cancéropôle est invité permanent aux assemblées générales du GCS.
 
L'année 2013 a elle aussi été marquée par une activité riche. L’accompagnement des jeunes investigateurs par l’échelon interrégional, notamment dans le cadre de l’appel d’offres « Jeunes Chercheurs » (17 projets financés en 2013 par une enveloppe d’environ 450 000 €), a été renforcé par une réorientation du Programme Hospitalier de Recherche Clinique Interrégional (PHRCI). Onze projets d’investigateurs émergents ont ainsi été financés à l’issue de la campagne 2013, pour un montant total de près de 1 950 000 €. Trois journées de formation interrégionales réunissant environ 450 professionnels ont été organisées au cours de l’année, sur les thèmes des neurosciences (conjointement avec le Cancéropôle du Grand-Est), de l’évaluation juridique des pratiques en recherche clinique (conjointement avec le CeNGEPS), et de la recherche paramédicale. Afin de mobiliser de nouvelles files actives de patients, une enquête a été réalisée dans plus de 130 établissements de santé de l’interrégion, aboutissant à l’élaboration d’un outil de cartographie dynamique de la recherche institutionnelle et industrielle, et à un programme d’actions à destination des établissements non-universitaires. Après le Centre Georges-François Leclerc et l’Institut de Cancérologie de Lorraine en 2012, ce sont les trois établissements bénéficiaires d’un accompagnement à la structuration de l’activité de recherche par le GGEST (CH de Mulhouse, CH de Belfort-Montbéliard et CLCC Paul Strauss de Strasbourg) qui ont été associés au groupement par convention. Un partenariat a également été mis en place avec le GIRCI Grand Ouest, devenu cofinanceur du Thésaurus des appels à projets. En matière de mutualisation, le GGEST a fait l’acquisition pour ses membres d’un logiciel de traitement de données issues de la recherche et a constitué un réseau interrégional de data managers, accompagné cinq projets d’évaluation médico-économique et élaboré des procédures qualité harmonisées ainsi qu’un outil partagé de suivi de l’activité des attachés de recherche clinique.

Dans le domaine du soin, le GGEST a été associé aux travaux d’élaboration du Schéma interrégional d’organisation des soins (SIOS) 2014-2018, organisé la mutualisation de l’expertise en diagnostic génétique des maladies rares par séquençage haut débit et lancé une expérimentation de groupe coopérateur « sclérose en plaques ». Enfin, le groupement a développé son activité de communication avec le développement des sites internet du GIRCI Est et du GGEST et la publication de deux lettres électroniques.